Nos journaux


 
Pleins Feux
Echos du terrain N°11

 

Professionnels du Bâtiment et Travaux Publics, industriels, pompiers, agriculteurs, pisciculteurs : la pompe fait partie du quotidien de nombre de métiers pour des usages ponctuels ou permanents, en secours ou pour des opérations programmées. Face à cette grande diversité de besoins, la location répond par une offre allant de 10 à 1 250 m³/h, et prodigue les conseils qui assurent le choix du matériel le mieux adapté.

Thermique ou électrique ?
Le choix est laissé entre les versions électriques et les versions thermiques. Les pompes thermiques sont les plus courantes dans le Bâtiment et les Travaux Publics où elles sont particulièrement appréciées pour leur autonomie. N'ayant pas besoin d'une source d'énergie d'appoint, elles sont plus aisément déplacées au gré de l'avancement des chantiers. Les versions Diesel s'appliquent aux grands débits, pour la vidange de batardeaux ou le détournement de cours d'eau.

Ampli HFC - VGF 80

Pompe centrifuge, la performance d'abord
La pompe centrifuge, où le vide est généré par la rotation d'une turbine, est de loin la motopompe la plus puissante. Elle est aussi plus contraignante puisque l'opérateur doit remplir le corps de pompe, lancer le moteur et... attendre le temps d'amorçage voulu. Ce délai varie suivant la hauteur d'aspiration et peut atteindre 3 minutes à 6 mètres. Les pompes centrifuges, comme les pompes à membrane connaissent une autre limite. La hauteur séparant la pompe de l'extrémité du tuyau d'aspiration ou, autrement dit, la hauteur d'aspiration est en théorie de 10,33 m maximum. Mais en pratique, même avec une pompe et un tuyau d'aspiration parfaits, on ne pourra pomper qu'à une profondeur de 7 mètres.

Ampli HFC - VGF 80
Pompe pneumatique :
pour la sécurité

Attention aux pertes de charge
On comprend intuitivement que la puissance d'une pompe doit varier selon la hauteur à laquelle elle doit "pousser" le liquide. Mais la longueur de tuyau importe aussi, car elle entraîne des pertes de charges considérables par frottement. Pour obtenir un débit de 80 m³/h en sortie, il faudra ainsi une pompe de 150 m³/h de capacité nominale (7 ch) si l'eau est élevée à 5 m et propulsée dans un tuyau de 100 mm de diamètre sur une longueur de 100 m. Mais à une distance de 200 m, il faudra une pompe de 270 m³/h (14 ch) pour obtenir le même débit. Et il ne faut pas prévoir trop juste. Le diamètre, le type de tuyau, la présence de coude, de vanne ou de clapet, sans parler de la densité de sable influent sensiblement sur la perte de charge. Et, si le calcul vous rebute, n'hésitez pas à demander conseil à votre agence Loxam qui jouera son rôle de prescripteur.
 

Ampli HFC - VGF 80
Pompe à membrane : pour la simplicité

Pompe à membrane, la "sans-souci"
Les pompes de surface se divisent en deux grandes familles, en fonction de leur technique. Les pompes dites à membrane, où le vide est créé par le va-et-vient d'une bielle, sont de loin les plus simples à utiliser. Elles s'auto-amorcent et fonctionnent à sec. Résultat, l'utilisateur n'a qu'à lancer le moteur, aucune surveillance n'est nécessaire. Autre avantage de taille, elles peuvent pomper des eaux chargées. Bref, elles seraient les pompes idéales si leur débit n'était limité à 50 m³/h et leur encombrement et leur poids jusqu'à trois fois supérieur à celui d'une pompe centrifuge de même capacité.

Ampli HFC - VGF 80
Pompe immergée : pour le débit.

Pompes Immergées
Les pompes immergées sont apparues à la fin des années 50 et ont connu un essor rapide. Les avantages sont, il est vrai, nombreux, à commencer par des débits impressionnants : jusqu'à 1 250 m³/h. Avec elles, finis les problèmes d'amorçage-désamorçage : à sec, elles ne subissent aucun dommage et reprendront automatiquement leur tâche en cas de nouvelle arrivée d'eau. Placées en "fond de trou" avec une prise directe, elles s'affranchissent aussi de la hauteur limite d'aspiration : plus besoin de prévoir des paliers intermédiaires tous les 6 m. Elles détiennent, de plus, la palme de la légèreté. Un modèle électrique de 40 m³/h pèse 17 kg, à mettre en balance avec les 117 kg d'une pompe de surface Diesel équivalente. Enfin, certains modèles acceptent les eaux chargées. Vider un égout, pomper de la bentonite ou des boues est possible sous réserve que le mélange soit suffisamment liquide. Une eau boueuse, par exemple, est pompable, avec une pompe dite à boue, lorsqu'elle s'écoule d'une pelle à main. Si la grande majorité des pompes immergées sont électriques, des pompes pneumatiques permettent d'intervenir sur les sites industriels où il y a risque d'explosion, en raffinerie ou dans les mines, notamment.

 

Type de pompe
Débit
Qualité de l'eau
Caractéristiques
Chantiers types
Membrane
15-50m³/h
Chargée - Autonomie, ne désamorce pas
- Faibles débits. Hauteur d'aspiration limitée à 7 m
Tranchées, petites retenues d'eau

Centrifuge
essence

20-60m³/h

Très peu chargée - Autonomie, légèreté
- Surveillance du niveau de l'eau. Hauteur d'aspiration limitée à 7 m
Bacs, bassins
Centrifuge
Diesel

40-200m³/h
Peu chargée
- Gros débit, autonomie
- Surveillance du niveau de l'eau.
Bassin, étangs, puits, rivières, batardeaux
Immergée
230V

10-50m³/h
Très peu chargée - Légèreté, ne désamorce pas
- Alimentation électrique
Bassin, habitations
Immergée
400V

50-1250m³/h
Peu chargée - Gros débit/poids, ne désamorce pas, grande hauteur de refoulement
- Alimentation électrique
Inondations, assèchement de gros chantiers
Immergée
à boue

50-150m³/h
Chargée - Pompage eau chargée
- Alimentation électrique
Vase, étangs, ports
Pneumatique
à membrane

30-50m³/h
Chargée - Milieux explosifs, pompage eau chargée
- Air comprimé nécessaire
Raffineries, poudreries
Pneumatique
centrifuge

30-50m³/h
Très peu chargée - Milieux explosifs
- Air comprimé nécessaire
Raffineries, poudreries

 
Retour

Loxam location materiel

© 2014 - Tous droits réservés - LOXAM 89 Avenue de la Grande Armée 75219 PARIS Cedex 16.

Plan du site |  Infos légales |  Crédits |  Contacts